2013_05_05_Une vieille tachetée dans les cales de l'Oifjeld.

2005_08_07 : Local bars sur l'épave du Daffodil.

2011_Un banc de tacauds et un lieu solitaire se baladent sur l'épave du Leeuwarden.

Eté 2011 : Tacauds ou Godes - Trisopterus (Gadus) luscus - sur le leeuwarden et le Gauss. Les tacauds sans rayures sont appelés "petits tacauds" ou Capelan - Gadus minutus- .

Les 2 espèces se rencontrent couramment ensemble.

Un congre du Daffodil, résident habituel des anfractuosités de l'épave.

Alimentation et reproduction du congre :

Le congre est un prédateur nocturne qui se nourrit de poissons, de crustacés et de céphalopodes voire de cadavres. De jour, il se terre dans les anfractuosités ou sous les roches et les épaves. Il se déplace lentement et attaque par surprise. En un battement de queue il peut attraper sa proie. Il avale ses proies d'un seul coup ou les déchiquette grâce à de violents mouvements de tête et des mâchoires.

 

On ne sait pas grand chose sur leur reproduction, on suppose que les congres matures entreprennent une migration pour rejoindre leurs aires de frai situées entre les Açores et Gilbratar. Ce serait à 3000 ou 4 000 m de profondeur que les adultes se rassembleraient pour pondre leurs œufs. Comme les autres espèces de congridés, telles les anguilles, ils ne se reproduisent qu'une fois au cours de leur vie et meurent après la reproduction. Quand l'individu atteint la maturité sexuelle vers 5 à 15 ans, ses intestins dégénèrent et il cesse de s’alimenter. La femelle peut pondre entre 3 et 8 millions d'œufs.

2011_07_04 Morue - Gadus morhua - sur le leeuwarden.

Différenciation entre tacaud et Morue :

Eté 2011 : Saint-Pierre ou dorée - Zeus faber - croisé sur l'épave du Leewarden :

Un rouget de roche ou surmulet - Mullus surmuletus -à la limite tôles/sable sur le Gauss.

Un petit poisson très curieux et sympathique : la blennie rayée ou cabot - Parablennius gattorugine - reconnaissable à ses 2 houppettes sur la tête.

Un poisson "exotique" sur l'épave du Beijerland : le baliste gris ou baliste de l'Atlantique.

4 photos de balistes prises en août sur l'épave du Kuln au large du Tréport. Notez la couleur des nageoires et la forme caractéristique de la première arête de sa nageoire dorsale qui se bloque à la manière de la culasse d'une arme à feu : la première arête est bloquée par le relâchement musculaire de la deuxième arête qui remonte en butée contre elle. Ainsi elle sert au poisson à se coincer dans une anfractuosité de roche où nul prédateur ne pourra le déloger. D'où son nom de baliste ou poisson gâchette, trigger en anglais.

Un poisson "bizarre" : la rascasse de l'Atlantique :

Un petit poisson vivant sur les fonds : le dragonnet.